polipe.biz

polipe.biz  -

Le polype utérus

La découverte de polype de l’utérus est souvent fortuite.  C’est au cours d’examens réalisé pour d’autres symptômes ou maladie que le spécialiste détecte la présence de l’excroissance au niveau de l’utérus. L’échographie pelvienne de routine est le premier examen qui permet de découvrir la présence de polype utérin. L’hystérosalpingographie ou l’hystéroscopie pratiquée pour bilan de stérilité permet aussi de détecter la présence des polypes de l’utérus. Parfois, on suspecte cette pathologie au cours des complications comme l’hémorragie génitale ou complication cancéreuse.

Le polype de l’utérus est une affection bénigne, mais qu’il peut se dégénérer en tumeur maligne. Le polype de l’utérus est souvent asymptomatique, mais on la considère comme grave s’il y a présence des manifestations cliniques à type d’hémorragie génital. Le diagnostic de polype de l’utérus se fait par des examens complémentaires. Le seul remède thérapeutique est l’ablation de l’utérus.

 

Comment faire le diagnostic de polype de l’utérus ?

Le diagnostic est souvent suspecté devant la présence de saignement génital comme la métrorragie ou ménorragie. La métrorragie est un saignement génital survient en dehors des règles. La ménorragie est une menstruation trop abondante. La confirmation diagnostic est paraclinique par la présence d’excroissance aux dépens des muqueuses au niveau de l’utérus. L’hystéroscopie est l’examen clé pour faire le diagnostic de polype de l’utérus. L’échographie est aussi nécessaire pour faire son diagnostic.

 

Quelles sont les complications de polype de l’utérus ?

Comme tous les polypes, la dégénérescence maligne est la complication la plus redoutable. C’est au cours de stade de cancer qu’on suspecte souvent la présence de cette maladie. Le cancer de l’utérus est le cancer le plus grave de cancer gynécologique. Les complications de l’hémorragie génitale sont aussi à chercher devant la présence de polype de l’utérus. Les métrorragies et les ménorragies provoquent des pertes sanguines importantes. Cette perte engendre des défaillances hypovolemiques dans l’organisme. Cette hypovolemie est à l’origine de l’anémie et provoque ainsi des troubles cardio-vasculaires.

 

Dans quelle circonstance doit-on consulter un médecin devant un polype de l’utérus ?

Toutes les femmes doivent faire des consultations gynécologiques périodiques. Ces consultations doivent toujours comprendre d’examen physique gynécologique et d’examen paraclinique comme échographie pelvienne. Quand il n’y a pas de suivi gynécologique régulier, devant tout symptôme pelvien il faut immédiatement consulter votre gynécologue pour une meilleure prise en charge.

 

Quelles sont les complications thérapeutiques de polype de l’utérus ?

Le seul traitement efficace de polype de l’utérus est l’hystérectomie ou l’ablation de l’utérus. On pratique l’hystérectomie après consentement de la patiente. Chez les nullipares c’est-à-dire les femmes qui n’ont jamais eu d’enfant, la pratique de l’hystérectomie n’est pas obligatoire dans les formes bénignes de la maladie. La seule complication thérapeutique de polype de l’utérus est la stérilité.

Be Sociable, Share!

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*